Présentation de projets 3

Présentations de projets
12 November 2020 à 9:30

Cette activité aura lieu à 09h30 (HNE).

La présentation de projets permet à des compagnies et/ou des artistes sélectionnés par un jury de partager leur travail sur un projet déjà créé ou en développement, avec les artistes, agents et diffuseurs assistant à CINARS Web. C’est une excellente opportunité pour générer de vraies tournées, discussions, projets et partenariats.

Les projets présentés durant cette session sont:

- La Galerie de Machine de Cirque
- Nororoca de Carte Blanche - The Norwegian National Company of Contemporary Dance
- VIOLETTE de Joe Jack et John
- In-Ward de Ebnflõh
- Requiem(s) de Quatuor Debussy
- Les trois petits vieux qui ne voulaient pas mourir de Théâtre du Frèt

Animé par Denis Bergeron.

Animateur
Denis Bergeron Consultant

Denis Bergeron a commencé une carrière en gestion dans le domaine du transport maritime pendant plusieurs années avant de se lancer dans les arts. Suivant son instinct, il entreprend une nouvelle carrière à titre de danseur semi-professionnel en devenant boursier à l’école des Ballets Jazz de Montréal. Combinant son expérience de gestionnaire et de danseur, il reçoit une bourse en gestion des arts de l’Office des tournées du Conseil des arts du Canada, afin d’apprendre les rudiments de la gestion d’artistes et de tournées devenant ainsi, en 1992, un gérant/agent pour plusieurs artistes canadiens. Il a travaillé avec les compagnies Howard Richard Danse, Montanaro Danse, Cercle Vertueux Danse Théâtre et Sylvain Émard Danse. Il a travaillé aux Grands Ballets Canadiens et avec Les Violons du Roy ainsi que pour les événements de l’Équipe Spectra (2001 à 2007). Il a été directeur de la de la diffusion pour les compagnies Cas Public, Danse-Cité, Louise Bédard Danse et Montréal Danse sous la bannière du consortium ART CIRCULATION. Par la suite, il a été agent (Prom-Art) pour les compagnies Cas Public/Hélène Blackburn, Destins Croisés/Ismael Mouaraki, Fabrication Danse/Jean-Sébastien Lourdais, Le Carré des Lombes/Danièle Desnoyers, O Vertigo/Ginette Laurin et plusieurs autres artistes. Après un bref passage au CdS et Evenko, il est de retour dans le merveilleux monde de la danse, du théâtre et de la musique. Il est présentement sous contrat avec l’Usine C (Montréal).

Projets
Vincent Dubé Machine de Cirque

Le cirque envahit le musée!
Sept acrobates disjonctés et une musicienne électrisante s'emparent d'une exposition monochrome. Dans un élan créatif, ils la transforment en une explosion de couleurs. Se moquant allègrement des conventions, ces personnages, aussi loufoques que touchants, explorent avec avidité l’envers du décor.
Prouesses vertigineuses, trouvailles surprenantes, poésie colorée et autodérision sont au programme de cette ode à la créativité.
Laissez-vous enivrer par cette expérience unique.
Prenez part à La Galerie.

Gulli Sekse Carte Blanche - The Norwegian National Company of Contemporary Dance

Carte Blanche – The Norwegian National Company of Contemporary Dance rencontre le chorégraphe de renommée internationale Lia Rodrigues dans la production « Nororoca » – un échange culturel bouleversant entre le Brésil et la Norvège.
« Nororoca » est directement inspiré par la création de Rodrigues « Pororoca » de 2009, qui signifie mascaret. Pour Lia c’est une métaphore pour le choc de différences. Rodrigues voit l’art comme le médium pour exprimer des opinions. Elle s’en sert pour explorer les relations humaines et les dynamiques de groupe. Dans « Nororoca », Rodrigues a créé une houle éternelle sur scène. C’est une vague animée, une énergie compacte qui gonfle, roule, recule, se brise et se forme à nouveau dans une étreinte de corps. Le silence qui en découle apporte l’espoir qu’une certaine l’harmonie va s’installer.
Le processus qui a abouti à la première a été déclenché dans la favela de Maré, un des bidonvilles les plus répandus de Rio de Janeiro. Ce fut dans cet endroit mythique que les danseurs de Carte Blanche ont rencontré Rodrigues pour la première fois. Cet échange interculturel, entre les danseurs et la chorégraphe, a créé un terrain d’entente commune qui a formé le fondement de « Nororoca ».

Yumi Palleschi et Catherine Bourgeois Joe Jack et John

Violette vous accueille chez elle. Elle vous laisse pénétrer dans l’intimité de sa chambre, puis dans celle de son imaginaire.
VIOLETTE est une œuvre immersive de théâtre et de réalité virtuelle pour spectateur·rice unique, qui offre une expérience à la fois intime et novatrice. À la croisée de la réalité virtuelle et du théâtre, VIOLETTE s’inscrit dans un univers où fiction et réalité s’entremêlent pour donner lieu à des rencontres humaines inédites. Par le biais d’un conte abordant l’isolement, l’abus et la question de consentement, chacun·e est témoin d’une prise de parole singulière face à une réalité souvent éprouvée par les femmes en situation de handicap intellectuel. Une œuvre qui se veut aussi onirique que troublante, elle sera présentée en français et en anglais.

Alexandra 'Spicey' Landé Ebnflõh

Avec une physicalité brute et précise, IN-WARD met à jour la profonde ambivalence des coexistences et les ambigüités des individus au sein d’un groupe isolé. Sommes-nous capables de percevoir et de comprendre l’expérience des autres sans les préjugés de notre propre expérience subjective ? Aux prises avec l’enchevêtrement de leurs sensations, contraints de vivre ensemble, de faire groupe, les individus, les corps, naviguent entre la tentation de la solitude, du rapprochement, et la menace des conflits.

Marine BERTHET Quatuor Debussy

Le Quatuor Debussy, habitué depuis 30 ans à renouveler l'art du quatuor à cordes en France et partout dans le monde, s'est lancé dans un nouveau projet d'ampleur, à la croisée du concert et du spectacle... Le "Requiem" de Mozart, "Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix" de Haydn : deux œuvres aux liens évidents, et pour commencer celui de prendre racine dans l’entre-deux d’un échange entre humain et divin, entre vie et mort, entre corps et esprit. Jamais jouées ensembles, elles sont pourtant à la fois si proches dans leur message et si différentes et complémentaires dans leur écriture. Deux incroyables tableaux mis en scène par Louise Moaty, deux compositions interprétées sans partitions, quatre hommes en mouvement, quatre présences, et surtout quatre solitudes qui font corps avec la musique. Un éclairage à la bougie qui sonne comme un nouveau défi fait d’ombres et d’éblouissements, de rencontres et d’isolement, à l’image de la musique qui nous est donnée.

Alexandre L'Heureux et Kevin Bergeron Théâtre du Frèt

Un jour comme les autres, Ernest, Stanislas et Désiré se réveillent plutôt de bonne humeur, mais arrive une lettre : «Votre vie est finie. Toutes les journées ont été utilisées. Il n'y a rien à faire. Sincères salutations.»
D’abord d’où vient cette lettre ? Qui décide ? Et pourquoi aujourd’hui ?
Avec fougue, ils s’inventeront une nouvelle jeunesse, des folies qui les mèneront au sommet de l’Himalaya, au fin fond du désert… C’est tout simplement impossible : ils n’ont absolument pas le temps de mourir ! Les trois petits vieux auront beau remuer ciel et terre, mais la faucheuse les guette et, bien sûr, aura raison de leur résistance.